Réseau international Justice Linguistique

Initié par Sacha Girond-Bourgeois (Université de Paris 2) et Salih Akin, le réseau international Justice linguistique a été constitué en 2017 et regroupe des chercheurs français et étrangers provenant de différentes disciplines (linguistique, sciences politiques, droit, psychologie) qui s'intéressent au principe d'équité quant à l'accès et à l'usage des langues. L'attention est portée sur les langues minoritaires ou minorées ne bénéficiant pas d'une reconnaissance officielle et d'une prise en charge dans le système éducatif, dans les médias et dans le marché. La question qui est au centre des réflexions du réseau est de savoir quelle est la configuration la plus juste, la plus démocratique, la plus respectueuse de l'identité linguistique des individus et la plus efficace dans un monde pluraliste et plurilingue.

Le réseau a organisé sa première manifestation scientifique autour d’un colloque international le 12 octobre 2018 au Centre International de Culture Populaire de Paris en conviant des chercheurs du droit international et du droit linguistique (Tove Skutnabb-Kangas, Robert Philipsson, Fernand de Varennes).

Les actes du colloque ont été publiés dans la revue Etudes kurdes, n°13, 2019.